Un art martial adapté aux femmes

Les hommes et les femmes n'observent pas les mouvements de la même manière. Les hommes sont généralement concentrés sur le résultat technique (frappe, torsion, etc..) quand les femmes s'orientent davantage vers la reproduction du mouvement dans son ensemble. Ce qui est payant à court, moyen et long terme.

L’une des grandes caractéristique du Ninjutsu est que la force n’est pas impliquée dans l’efficacité. Ni même la taille ou l’âge. En revanche, il faut beaucoup de travail et d’efforts, car la souplesse du corps et de l’esprit, le timing, la qualité des postures et de l’assimilation des bases est primordiale.

Pour preuve, Hatsumi Sensei, toujours au sommet de son art, a eu 86 ans en 2017. L'efficacité repose sur le déplacement, l'utilisation des jambes et du timing juste, le tout dans une parfaite décontraction musculaire. Ceci permet une meilleure utilisation de l'énergie, une meilleure fluidité, et un meilleur contrôle des mouvements de son adversaire.

 guylène

Le Ninjutsu puise ses racines dans le Japon médiéval. Il a su évoluer, se moderniser et démontrer son efficacité sur les champs de bataille incessants du Japon féodal. Mais c'est en Occident que les femmes s'en sont massivement emparé, attirées par son caractère non violent mais radicalement efficace.

Les Ryū tranditionnels sont certainement les plus adaptés à une pratique indépendamment du sexe. Maître Hatsumi  a ouvert et encouragé la pratique féminineau Japon et dans le reste du Monde à une époque où le machisme régnait dans le petit univers des sports de combat.

Conséquence : la moitié des hauts gradés internationaux de Ninjutsu sont des femmes (entre 30 à 70 ans). D'ailleurs notre école a été fondée par Estelle Padeloup, aujourd'hui parmi les plus grands experts mondiaux.

Nous organisons régulièrement des stages de Self Défense féminine. N'hésitez pas à nous contacter ici

Log in

create an account