Les 9 Ryū que nous pratiquons

 Hatsumi Masaaki est Soke (chef de fil, héritier) des 9 traditions suivantes :

 

 Hatsumi Masaaki est Soke (chef de fil, héritier) des 9 traditions suivantes :

 

Togakure- Ryū (戸隠流)

1/ Fondateur et origine

Fondé par Nishina Daisuke à la fin du XIIème siècle 

2/ Description du Ryū et bref historique

Le Ryu de la famille Togakure s'est formalisé trois génération après que Daisuke Togakure ait commencé à le développer. Allié à un clan qui perdit beaucoup de batailles face à des armées de force supérieure, Daisuke perdit tout, y compris son statut de Samourai. Il put s'enfuir dans les montagnes sauvages du Sud Est de Kyoto. Errant dans les forêts de pin et les marais de la péninsule de Ku en 1162, il rencontra un moine guerrier du nom de Kain Doshi, qui avait fui la Chine à cause de bouleversements politiques et militaires.

Daisuke étudia avec ce moine dans les grottes montagnardes de la province d'Iga (actuelle préfecture de Mie). Il apprit de nouveaux concepts allant du combat à la conduite de la guerre en passant par l'accomplissement personnel, le tout basé sur des spiritualités chinoises et tibétaines (Taoïsme...). Daisuke apprit les cycles des éléments et leurs usages pratiques dans l'équilibre de l'alimentation, le combat, l'équilibre de la pensée et des émotions, comment tourner l'usage de la Nature à son avantage. Ainsi, loin des conventions restrictives de la conduite des samouraïs qu'il n'avait jamais pensé remettre en question, il découvrit une toute nouvelle façon de travailler sa volonté. Ce furent les descendants de Daisuke qui développèrent et raffinèrent ces notions de ninjutsu dans le Ryū Togakure.

3/ Caractéristiques du Ryū

Postures en ligne très basses

Ecole mythique de Ninpō Taijutsu.

Utilisations des marches, sauts et roulades en combat

 

Gyokko Ryū (玉虎流)

1/ Fondateur et origine

Fondé par Tozawa Hakuunsai au début du XIIème siècle 

2/ Description du Ryū et bref historique

L'école ayant la plus longue tradition (expérience). C'est la plus ancienne.

Le Gyokko Ryu est développé à partir d'un ancien système de combat importé de Chine et intégré aux systèmes japonais de l'époque. La légende raconte que son fondateur Yo Gyokko utilisa ce système de kosshijutsu (l'attaque des centres nerveux avec les doigts en frappant ou en pincant) pour vaincre plusieurs dizaines de moines guerriers menés par un vieil homme d'apparence étrange, qui voulait tuer Yo en raison de sa réputation de vaincre les challengers.

3/ Caractéristiques du Ryū

Mouvements linéaires rapides

Ce Ryū nous sert de socle fondamental.

Kuki Shinden Ryū (九鬼神伝流)

1/ Fondateur et origine

Fondé par Izumo Koshiro Yoshiteru au XIIème siècle

2/ Description du Ryū et bref historique

En tant que 26ème Soke (chef de file) du Kukishinden Ryū, Takakage Matsutaro Ishitani a enseigné à Toshitsugu Takamatsu les domaines suivants de son école : Daken Taijutsu (combat à mains nues), Hichojutsu (sauts), Mawanage (lancer de corde), Koppojutsu (autres style de combat à mains nues s'attaquant à la strucutre osseuse), Jutaijutsu (troisème style de combat à mains nues), Yarijutsu (technique de lance), Naginatajutsu (techniques de hallebarde), Bojutsu (combat au bâton long), Jojutsu (technique de bâton de 1,20m environ), Hanbojutsu (combat avec une canne), Senban Nage (lancer de shuriken en forme d'étoile à quatre pointes), Tokenjutsu (lancer de lames), Kajutsu (feu et explosifs), Suijutsu (techniques en milieu aquatique), Chiku Jo Gunryaku Heiho (tactiques militaires,pénétration et conception de forteresses), Onshinjutsu (art de l'invisibilité), et Hensojutso (déguisement).Il lui a ensuite enseigné les techniques cachées (Hiken) du Ryū. On dit que toutes ces méthodes ont été développées dans les montagnes de Kumano par des moines guerriers shugenja (pratique spirituelle Shugendo) qui ont d'abord développé l'utilisation de leur bâton de shakujo pour se défendre.

3/ Caractéristiques du Ryū

Bo ryaku (Stratégie militaire)

Combat sur champ de bataille sous toutes ses formes (avec et sans armures)

Koto Ryū  (虎倒流)

1/ Fondateur et origine

Les racines de ce Ryū sont communes à celles du Gyokko Ryū pour partie. Elles sont venues de Chine en passant par la Corée.
(1er Soke: Sakagami Taro Kunishige) 

2/ Description du Ryū et bref historique

Le Kuden (transmission orale) du Koto Ryu dit qu'un moine nommé Chan Busho a voyagé de la Corée au Japon en apportant avec lui le concept de Koppojutsu (techniques utilisant la structure osseuse). Le système a été transmis de maître à élève jusqu'à ce qu'il soit passé à Momochi Sandayu. Il est resté dans sa famille jusqu'en 1624 quand il est passé à la famille Toda. Toda Shinryuken l'a transmis à Takamatsu Toshitsugu son petit-fils. Takamatsu l'a transmis à Hatsumi Masaaki.

Le célèbre élève de Momochi Sandayu, Ishitawa Goemon, était une sorte de Robins des bois japonais. Il a également tenté de tuer le célèbre leader Hideyoshi, mais sans succès.

3/ Caractéristiques du Ryū

Techniques précises et destructrices de Koppo Jutsu.

Shinden Fudo Ryū (神伝不動流)

1/ Fondateur et origine

Fondé par Izumo Kanja Yoshiteru au XIIème siècle

2/ Description du Ryū et bref historique

En tant que grand maître de ce Ryū, Shinryuken Masamitsu Toda a enseigné les techniques qui en sont issues à son petit-fils Toshitsugu Takamatsu. Ce ryu enseigne l'art de vaincre une personne forte en feignant la faiblesse. Le principal secret de cette école est l'utilisation du principe de Nature (Shizen).

3/ Caractéristiques du Ryū

Usage de différents types de Yari (lance), Ono (Hache de guerre), Otsuchi et Naginata (hallebarde).

Deux styles complémentaires de combat à mains nues : Daken Taijutsu et Ju Taijutsu.

Takagi Yoshin Ryū (高木揚心流)

1/ Fondateur et origine

Fondé par Takagi Oriemon Shigenobu au XVIIème siècle 

2/ Description du Ryū et bref historique

Probablement fondée par un moine nommé Un-Ryū (Dragon des Nuages) ce Ryū a des liens étroits avec Kuki Shinden Ryū après qu'un tournoi ait eu lieu entre les deux écoles en 1672. Il en ressortit que le Kukishinden Ryū était supérieur dans l'art du combat au bâton, mais que le Takagi Yoshin Ryū était bien plus efficace en combat à mains nues. Ainsi, les écoles ont adopté des techniques les unes des autres afin d'être plus efficaces pour les générations futures. Takakage Matsutaro Ishitani était aussi un Soke de ce Ryū et c'est par le biais de Takamatsu Sensei et Hatsumi Sensei que beaucoup de techniques de projections et de luxations furent transmises.

La plupart des autres écoles de Ninjutsu ont été détruites par Oda Nobunaaga en 1591, lorsque les hommes, les femmes et les enfants des montagnes de Iga ont été massacrés (Iga no Ran). Les troupes de Nobunaga étaient alors à dix contre un. De ces quelques familles qui réussirent à survivre, toutes ont oublié ou mis de côté leur formation dans les nombreuses années de paix qui ont suivi, laissant Masaaki Hatsumi comme seul grand maître survivant. Il est la seule personne à ce jour reconnue comme un authentique Soke en Ninjutsu par les autorités japonaises.

3/ Caractéristiques du Ryū

Les techniques sont employées de sorte que l'adversaire ne puisse s'échapper ou rouler. 

L'adversaire est tenu très proche pendant que les techniques sont appliquées (Ryū particulièrement actif historiquement au sein des palais, donc dans des couloirs ou des petites pièces)

On vous apprend à tromper le regard de votre adversaire, utilisez la vitesse, les impulsions et le poids de votre adversaire. 

Gikan Ryū (義鑑流)

1/ Fondateur et origine

Fondé par Uryu Gikanbo (Daimyo de la province de Kawachi) au XVIème siècle

2/ Description du Ryū et bref historique

Ce ryu était basé sur le style chinois de Cho Gyoko (voir Gyokko Ryū). Il contient de nombreuses frappes en pied / poing et projections particulières. Un des enseignements originaux est "Ni Sente Nashi" (De ce côté il n'y a pas le premier coup). Au cours de la bataille de Tenchi Gumi No Ran le 17 août 1863, le dixième grand maître qui s'appelait Yryu Gikanbo, fut blessé. Il continua à se battre avec un seul bras, mais il dut se retirer après avoir été coupé plusieurs fois ensuite. Il fut retrouvé par Matsutaro Ishitani, qui était lui-même sur le chemin de la bataille. Ishitani aida Gikanbo à se rétablir dans les montagnes d'Iga. En retour, il fut formé aux secrets du Gikan Ryu. 

3/ Caractéristiques du Ryū

Jeu de jambes dynamique

Dans les Denshō, seuls les noms de techniques sont mentionnées. Il n'y a aucune description pas à pas. Seule la mention "Kuden"(transmission orale) y figure 

Gyokushin Ryū (玉心流)

1/ Fondateur et origine

Fondé par Sasaki Goemon Teryoshi au milieu du XVIème siècle

2/ Description du Ryū et bref historique

Ce Ryū nous enseigne plusieurs des philosophies et tactiques secrètes de notre art.

3/ Caractéristiques du Ryū

Projections en Sutemi (chute sacrifice)

Dans les Denshō l'accent est fortement mis sur les techniques d'espionnage 

Kumogakure Ryū (雲隠流)

1/ Fondateur et origine

Fondé par Heinaizaemon Ienaga Iga au milieu du XVIème siècle

2/ Description du Ryū et bref historique

A travers ses techniques uniques de Taijutsu, ce Ryū nous enseigne de nombreuses tactiques de sauts durant le combat.  Il est aussi réputé pour l'utilisation du Kamayari (lance à crochet). Il semble que cette arme fut utilisée par les pirates de la mer intérieure japonaise.

3/ Caractéristiques du Ryū

Taijutsu proche de celui du Togakure ryu.

Utilisation du masque de démon pour surprendre et faire peur

Frappes de la tête avec le masque et surtout les cornes.

Doubles ou triples frappes et blocages. Utilisations des sauts durant le combat.

Diverses techniques de survie inclues dans l'entraînement (par exemple comment faire du feu par temps humide)

 

Log in

create an account